poètes de tuvirets

Poésie kabyle d'antan

 

Ali ou Amrouche des Ait meddour

( Atricle inspiré de l'ouvrage de M'hamed Djellaoui : poésie kabyle d'antan )

 

La poésie berbère d'antan bien qu'elle avait éxisté,n'a pas connu l'essor qu'elle méritait en raison de l'absence d'écriture.les quelques poèmes connus ont été rédigés dans des langues qui n'étaient pas les leurs.

la langue berbère quoique connue,a toujours été marginalisée par l'occupant des siècles durant.

même sous la numidie de massinissa,la langue utilisée était celle des romains et toutes les oeuvres écrites en ces temps,sont celles d'auteurs berbères ayant une culture latine. La langue berbère n'a pu s'épanouir pour avoir sa place de choix dans l'administration et dans toute la vie socio-culturelle et scientifique.   

 

La personnalité d'un peuple est véhiculée par sa culture sous toutes ses formes, il se trouve que la poésie était un trait d'union des kabyles d'antan puisqu'elle constituait le moyen de communication privilégié entre les populations.la poésie a servi de fil conducteur pour l'exécution de tous les travaux domestiques,  les aèdes  stimulaient les guerriers en partance à la bataille avec des narrations de poèmes louant leurs force et courage.

 

La poésie est un élément de base pour tout chant qu'il soit de fêtes,de cérémonies funèbres, d'une naissance, du départ d'un être cher,mais aussi du retour de l'enfant prodige et bien entendu de tayri (amour).

 

Pour vénérer dieu et son prophète, les vieux chantaient des airs religieux à base de poèmes qui nous sont parvenus jusqu'à nos jours.

 

C'est vrai, que notre culture a souffert de l'absence de transcription, il y a peu d'archives consacrées à la poésie, cependant, l'oralité a joué un rôle important dans la sauvegarde de notre patrimoine culturel pour peu que les spécialistes fassent un travail de transcription du peu qui reste avant qu'il ne soit trop tard.

 

De grands travaux ont été réalisés par des missionnaires et des militaires français justes après la colonisation française de 1830, d'autres sont l'oeuvre d'algériens comme Boulifa,  chaker, Mammeri, feraoune et beaucoup d'autres parmi lesquels on peut citer Djellaoui qui réalisa un excellent travail de retranscription d'anciens poèmes kabyles rapportés dans l'ouvrage de hanoutau de 1867.

 

Dans ce précieux ouvrage, on retrouve de très beaux poèmes de plusieurs poètes de la Kabylie dont Ali ou Amrouche: un poète de la région d'ait meddour  (haizer). 

 

Remarque : Quelques extraits de ce poème ont été interprétés par Idir et Djaffar Ait menguellet.

 

Voici un des poèmes d'Ali ou Amrouche

des Ait Meddour :

 

el hemra n tidert

eççehd n tehdert

mi dudragh fadma

çekragh tameziant

tughal id tezmert.

 

eççehd net rehlit

win tezda tzizwit

çekragh sut wurar

errehba n tghallin

tzra net sukwrin

esser neddunit.

 

awaliw mefruz

at devâgh kifaç

a lehrir uvrin

azegza l-leriaç

çekragh sut vejxix

ajudi l -lesrar

ma lent da negh ulaç

 

awaliw meçvuh

mi tevdigh meryuh

sut hend u yehya

ljawi qettren

yets dawin lejruh.

 

allah a melxir

amzun du rtezrid

am tagust tarqaqt

am lqed uçhid

am yimi zemmen

taâebbut tuççitt

kem am lezzayer

dayla n bu texritt.

 

i wasmi âzizt n nefxa

tidma am tazart di s-suk

aqervuç yuggew serxa

ufrin di r-rehva maâçuq

tura mi tefsed ssenâa

tin yekren tevdu lexruq.

 

nek yidem am tezra laâqiq

tisri ger yidem tedress

sligh yulits u âmliq

yetsi u mulav iteqqes

lvaz yesgaj u jaghigh

yefnayi swad at names.

 

yetsru wul had ur tiwit

ammin fi yedra lvattel

am u ferruj gher tissit

yengha u seggad su xatel

tazegwaght en tewjayin

terrid iyi faregh çghwel.

 

 

lhemra yekrez u çerqi

di luda zdat at yennur

ikerzits deg lyali

tebwed sa nevdu teqqur

juhra dedhev imreççi

fadma tsi tvirt nessur.

 

izimer avuçhid neççih

yeksen ituveâ yemmas

açerqi i kerzen taghlit

yehreç yetça di nesnas

mi d âdda tudras i titt

yehsa lmuâud tenna yas.

 

am teçrad tsi vernas

taxjayt amzun di felfel

a fdam m wemzur arras

u ram skidegh lemtel

tibbuçin im tsifires

nagh da teffah nat îdel.

 

Tous les droits d'auteur sont réservés.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



03/01/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 31 autres membres