- Derbellah Mohand Arezki

 

Mohand Arezki, l 'oeuvre incomplète...

 

 

 

Biographie : Derballah Mohand Arezki,est né le 17 août 1949 au village d'Ighil l-lemhella, petit fils aîné d'une famille nombreuse, était élevé par son grand père Achour dans une ambiance harmonieuse. Son père Ahmed, longtemps émigré, sombra, peu à peu, à son retour de France, dans une maladie calme et tranquille qui le rendait inapte à la gestion des affaires de la famille. C'était donc son grand-père qui se chargeait de tout et ne ménageait aucun effort pour faire de lui tout ce qui est de son possible malgré les conjonctures misérables et difficiles des années 60.

De ce fait, Mohand Arezki était choyé par toute la famille, et rien  ne pouvait entraver ses désirs et ses libertés.

Elève de la première école ouverte à Ath-leqser dans le courant des années 58-59, il était toujours parmi les meilleurs élèves de sa classe. En 1965-66, il était admis au C.E.T  de Bouïra (collège d'enseignement technique) qu'il quitta définitivement après une année d'études, et fut recruté peu de temps après, comme secrétaire à la Kasma F.L .N d'Ath-Leqser.

 

 Par la suite, il fut détaché à la mouhafadha de Bouïra où il y travailla encore plusieurs années, puis à L'EMACOB de la même ville. Quelque temps plus tard, il fût recruté à la sous direction des travaux publics sise à El-Es-Nam, poste qu'il ne quitta que suite à la mort subite qui l'a fauché.

 

Dés l'âge de 13 ans, Mohand Arezki devint une lumière de son village, c'est tout le monde, homme et femmes, qui sollicitait ses services. L'un pour écrire une lettre ou pour la lire, l'autre pour une réclamation ou un rapport quelconque, puis, avec l'âge et les fonctions successives occupées, il devint une personnalité notoire, non seulement sur toute  l'étendue des deux communes qui constituent la population d'Ath-Leqser (Ath Leqser, Ath Rached) mais aussi sur d'autres communes de la wilaya de Bouïra.

 

Auteur de plus de deux cents(200) poèmes,d'une quarantaine de chansons et musiques ,Mohand Arezki a aidé plusieurs chanteurs de la commune à émerger ;je cite «  Mouqlegh dhi tignaw s llxuf », « Ur snadhi ghef lldjerr'aw ».

La chanson «  D nukni i tafath  iche3len »  est régulièrement reprise en chœur par les élèves des lycées et CEM lors des diverses manifestations culturelles.

Grand et célèbre orateur, animateur de réunions diverses, de galas, organisateur de manifestations sportives et culturelles, Mohand Arezki au verbe facile est sollicité par tout le monde. Il reçoit, chaque jour, matin et soir, des nécessiteux chez lui pour des motifs divers, tout le monde avait besoin de ses services et de ses conseils.

 

Mohand arezki était, de l'avis de tous ceux qui l'ont connu, l'homme à tout faire, il ne ménageait aucun effort pour aider les siens.

 

Demandez ou posez la question suivante à n'importe quel citoyen : «  Connaissez-vous Mohand Arezki ? Quel service vous a-t-il rendu ? Qu'en dites-vous ? »  et je suis sûr que les choses vont parler d'elles mêmes.

Il convient de signaler que Mohand Arezki est un bon joueur de guitare, mondoline et banjo.

 

Le jeudi 19 août 1993, en revenant de Tazmlat dans un camion, en compagnie de son ami et voisin Chaït Kader qui est à la fois chauffeur et propriétaire du camion, et en arrivant dans la localité  Bechloul vers les environs de 17heures, a eu lieu l'accident qui coûta la vie à Mohand Arezki après cinq (05) jours d'hospitalisation à Tizi-Ouzou.

Le mardi 24 Août 1993 dans le courant de l'après midi, Mohand Arezki rendit l'âme et nous quitta à jamais. Les funérailles ont eu lieu en son village natal (Ighil  l-lemhella) le vendredi 27 août 1993, une foule nombreuse l'accompagna à sa dernière demeure. Que dieu l'accueille en son vaste paradis.

 

  Remarques :

 

Témoignage écrit par Menas Ahmed, le 15 mars 2009, témoignage écrit à la va-vite pour les besoins du site, il se peut que j'ai failli quelques parts ou que j'ai oublié quelque chose, je demande donc d'avance des excuses. Comme je demande à tous d'écrire d'autres témoignages qui ont échappé à ma mémoire ou que j'ignorais carrément.

Il convient d'informer également, nos aimables lecteurs, que j'avais rédigé,durant les semaines qui suivirent la mort de Mohand Arezki un long poème qui relate quelques brèves étapes de sa vie et les circonstances liées à sa mort,j'aimerais donc que ce poème soit ajouté comme élément biographique. Poème connu dans tout le village du défunt, rédigé dans la langue du peuple et de tous les jours pour qu'il soit accessible à l'ensemble de ses proches. Merci à tous, excusez-moi.

 

 

Biographie établie par Ahmed Menas; un ami

 d'enfance de Mohand Arezki

 

Mot de l'administrateur :

 

Contrairement aux autres articles du site,cet espace réservé à feu Mohand Arezki est ouvert à tout ajout ou complément d'informations de la part de tous ceux  qui le connaissent ou l'avoir côtoyé.

Son parcours poétique est en phase de préparation avec l'aide de ses proches et de ses amis.

D'autres informations pourront s'ajouter chaque fois que cela est nécéssaire.

Pour ce,je lance un appel à tous ses proches, ses anciens amis, les artistes avec qui il avait travaillé, ses collègues de travail, pour apporter leurs témoignages sur cet homme aimé et appécié de toutes et de tous; c'est à mon sens, la meilleure manière de lui rendre hommage lui, qui avait tout donné pour n'avoir rien reçu.

Il est préfèrable d'envoyer des commentaires sous forme d'artciles contenant des informations intéressant l'enrichissement de la biographie de mass Drebellah mohand Arezki,en plus des commentaires des internautes qui sont toujours les bienvenus.

A vos claviers...

 

 

 

 

 

 



28/02/2009
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 31 autres membres