- 8e édition du Festival de poésie amazighe

8e ىdition du Festival de poىsie amazighe

Les laurىats d'Adrar-N-Fad connus

 

 

La 8e ىdition du Festival de poىsie d'expression amazighe en hommage ـ Mouloud-Mammeri, organisىe par la dynamique et infatigable association culturelle Adrar n Fad a pris fin samedi aprوsmidi avec le dىplacement de 121 poوtes ـ Aُt Smail, parmi les 147 participants, venus de 16 wilayas (reprىsentant les diffىrentes rىgions imazighen (Touaregs, Chleuhs, Zenatis, Chaouis, Chenouis et bien entendu Kabyles) pour dىclamer leurs poوmes devant la commission de jury composىe d'enseignants de tamazight du dىpartement de langue culturelle et amazighe de l'universitى Abderahmane Mira de Bgayet. Il est ـ noter la participation importante de la gent fىminine. C'est pour la premiوre fois, aprوs 8 ans, qu'Adrar N Fad enregistre la participation de 36 poىtesses.

La compىtition a ىtى plus chaude cette fois-ci, vu le niveau ىlevى des participants. Confirmىs bien sr par le prىsident de jury, le docteur Kamal Bouamara.

En plus de cette compىtition poىtique, l'animation culturelle ىtait au rendez-vous trois jours durant, notamment avec des chansons de la troupe de chorale "Tarkeft Tlelli" de l'association, de Reprىsentations thىقtrales locales de "Tarkeft Usirem" et "Ahellil n gouraya" de la troupe de Timimoune. Et aussi, des confىrences-dىbats animىes par messieurs Kamal Bouamara, Arezki Mtref et Brahim Tazaghart respectivement le jeudi, vendredi et samedi.

En marge, de ce festival, l'assocation a rendu un vibrant hommage ـ deux poوtes en l'occurrence Si Lbachir Amelah trوs connu bien sr ! El Dda Mustapha Achouche qui nous a quittىs l'annىe passىe juste quelques jours aprوs sa participation ـ la 7e ىdition.

Ce 8e rendez-vous des militants de l'amazighitى organisى sous le haut patronage de la population d'Aُt Smaُl a ىtى l'occasion pour l'association de rىitىrer sa revendication en invitant les participants ـ signer une pىtition pour que le 10 mars soit une Journىe nationale de poىsie en hommage aux poوtes. Le choix de 10 mars n'est pas fortuit car reprىsente une date historique. Il y a dىjـ 30 ans, le 10 mars 1980, Dda Lmulud n At Mammer ـ ىtى interdit d'animer une confىrence sur la poىsie kabyle ancienne ـ l'universitى de Tizi-Ouzou. Cet ىvىnement ىtait ـ l'origine des ىvوnements du Printemps berbوre.

Le Festival a ىtى couronnى par une cىrىmonie de remise de prix. Le jury a nommى quatre laurىats et octroyى six prix d'encouragement. pour les laurىats de cette ىdition, le premier Prix a ىtى remis ـ Ouali A. Kader, la deuxiوme ـ Louni Hocine et le troisiوme a ىtى remis ـ deux poوtes car ils ont obtenu le mيme classement (la mيme note), Doudi Fahem et Khaled Djilala. Quant aux Prix d'encouragement ils ont ىtى remis, respectivement, ـ Benmouhoub Djoher (pour sa fidىlitى au Festival), Dali Salima (dىsignىe la meilleure classىe de la jeunesse) Mouhous Khadidja (Prix de la meilleure participante fىminine), Osmane Belkacem, (Prix de la partcipation de Tacawit), Saddiki Abdellah (Prix de la participation de Tamaheght) et Sahraoui A. Louhab (Prix de la participation de Tawargrent). Malgrى les moyens de bord (trوs insuffisants), l'association continue grقce ـ son courage et sa conviction, la tenue de ce carrefour culturel. Dans son discours de clture, le prىsident Monsieur Rebaُ Saddek annonce aux poوtes, l'organisation de la 9e ىdition en mars 2011 en invitant les grands absents des ىditions de l'ACAF, qui sont sensىs accompagner cette dynamique particuliوre dont il a confirmى que l'association ne s'est pas laissىe faire par le mىpris affichى par ces artisans de l'oubli.

B. B.

Source: http://ddkabylie.unblog.fr/2010/03/30/8e-edition-du-festival-de-poesie-amazighe/



31/03/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 31 autres membres